Ligue régionale : JJF ira aux finales

JUDO JURA FILLES FINIT LA SAISON RÉGULIÈRE EN BEAUTÉ
Pour le dernier tour du championnat 2019, l’équipe féminine de Judo Jura s’est rendue à Wetzikon pour y rencontrer les équipes de Wetzikon-Horgen et Judo Kwai Oensingen. Judo Jura Filles s’est imposé à 2 reprises et a validé son ticket de participation au tour de promotion en ligue nationale A. Dans cette rencontre à trois équipes, les Jurassiennes ont commencé contre Oensingen, adversaire


direct au classement. Les deux premiers combats ont été remportés sans trembler grâce aux Ajoulotes Jessica Gurba et Alexandra Déboeuf. Mais après les défaites de Shania Mathez et Lara Bigler, malgré de bons combats, la rencontre s’est jouée au combat décisif. Et dans cet exercice sous pression, Elena Assuelli n’a pas tremblé face à une adversaire pourtant dangereuse. Victoire 6-4.


La 2e place au classement étant assurée, les Jurassiennes n’avaient alors plus aucune pression pour la rencontre face à Wetzikon. Une bonne occasion de faire tourner l’effectif et de donner du temps
de combat à chacune des combattantes.


Ainsi, Elodie Maître a montré la voie à ses coéquipières en gagnant rapidement. Alexandra Déboeuf a profité du forfait adverse. De retour à la compétition après 3 ans d’arrêt, Sarah Groell a retrouvé ses marques face à une adversaire plus lourde et l’a emporté également, tout comme Elena Assuelli. Seule Alexia Schaffter, emportée par la fougue de sa jeunesse, s’est laissé surprendre. Victoire 8-2.


Judo Jura Filles sera donc aux finales le 30 novembre à St-Légier. Sans prétention de monter en ligue nationale A, l’équipe jurassienne aura pour objectif de taquiner Lausanne, vainqueur de première ligue et les 2 dernières équipes de LNA.


Pour la coach de l’équipe Tatianna Joliat, cette 2 e place quelque peu inattendue est une réelle satisfaction. Lors des derniers tours, elle a pu compter sur un effectif presque toujours au complet, et sur un engagement et un esprit d’équipe impeccables. De plus, même les plus jeunes combattantes (deux membres de l’équipe sont nées en 2004) ont pu combattre plusieurs fois dans ce championnat élite, ce qui représente une vraie réussite pour la formation de la relève.

Article : Pierrik Jordan


Prochains évènements

Archives des articles